top of page

MIEUX DORMIR

L'homme consacre un tiers de sa vie au sommeil. Celui-ci représente un besoin archaïque qui participe grandement à un bon équilibre de vie. La vie trépidante, le stress, le temps qui manque... se répercutent souvent sur le sommeil. Soit il est difficile de s'endormir, soit vous vous réveillez dans la nuit sans pouvoir replonger dans le sommeil. Le matin, vous vous levez fatigués, voire épuisés. Chacun sait que vouloir dormir ou se forcer à dormir va à l'encontre du sommeil, et produit l'effet inverse. Dormir est un mécanisme physiologique, alors que la volonté (vouloir, se forcer) provient du mental qui peut jouer un rôle de saboteur pour des raisons qui lui sont propres. Ceci est lié à l'histoire personnelle de chacun.e, également à la façon de gérer ses difficultés, ses exigences, ses émotions.

La sophrologie participe à l'apaisement des pensées. Le mental peut se mettre en veille. Les sensations corporelles ressenties pendant les exercices et à l'aide de la respiration vous rapprochent de votre physiologie de base et rendent possible un retour à un sommeil de meilleure qualité.

Des études ont aussi prouvé qu'un mauvais sommeil est un facteur à risque pour le développement d'une douleur persistante. La qualité du sommeil peut ainsi avoir une influence sur les modifications d'un jour à l'autre des symptômes douloureux. Pour les personnes atteintes de douleurs chroniques, il peut donc s'avérer utile de mettre en place des stratégies pour améliorer leur sommeil dans un plan de traitement de la douleur.

Un sommeil suffisant et réparateur reste le premier garant d'une bonne santé. Il possède nombre de vertus : apprentissages, mémorisation, renforcement du système immunitaire, régulation de l'humeur. Bien dormir procure du repos au corps et aussi à l'esprit.

 

La sophrologie participe à l'apaisement des pensées. La pratique de la sophrologie rend possible un retour à un sommeil de meilleure qualité.
bottom of page